« Y'a toujours plus profond que le fond » — Mano Solo