Marchez pendant que vous avez la lumière - TOLSTOÏ

marchezOu l'histoire d'un homme qui ne parvient pas à se déscolariser pendant les 3/4 de sa vie... (livre Lumineux !) L'histoire commence par une déscolarisation au sens propre, celle de Pamphilius qui met fin à ses études un an avant l'obtention du grade, et quitte son meilleur ami Julius, pour partir vivre dans une « Communauté Chrétienne ». Ça se passe 100 ans après la naissance de Jésus-Christ et le livre est sous-titré : récit du temps des premiers chrétiens.

Julius va se trouver emporté par ce que Tolstoï nomme partout ailleurs : la doctrine du monde (lien vers le Chap X du livre « Ma religion »). D'abord au sens de la débauche, de l'immoralité totale et de la prodigalité, puis ensuite de beaucoup d'autres façons: responsabilités, argent, vie publique, pouvoir etc. L'histoire est avant tout celle du dialogue entre Julius et Pamphilius, puisqu'à plusieurs reprises et parfois à de très nombreuses années d'intervalle, ils se croisent, et Pamphilius parvient à chaque fois à toucher le coeur de Julius (même si ce coeur est toujours plus dur). Julius, en proie avec la doctrine du monde finit plusieurs fois par décider de vraiment changer de vie et d'aller vivre avec Pamphilius mais Julius se retrouve à chaque fois confronté à un homme, un médecin (il n'est même pas malade), qui le replace dans « la doctrine du monde» avec force d'arguments. Et la vie passe ainsi... jusqu'à la repentance et... une déscolarisation en pleine lumière !

Le livre commence par un prologue qui présente des personnages contemporains de la fin du XIXe qui vivent un peu le même genre de questionnements que Pamphilius et Julius et tombent dans les mêmes ornières et justifications que Julius pour éviter de « Changer de vie ». Ce prologue est tout à fait applicable à aujourd'hui.

Voici le livre et un bouton pour le télécharger :