I) « Tout mouvement de libération de l'homme ne saurait plus passer maintenant que par une déscolarisation.»

Ivan Illich

II) « L'oppression des enfants est première, et fondamentale. Elle est le moule de toutes les autres. »

Christiane Rochefort

III) « Quels enfants allons-nous laisser à la planète ? »

Jaime Semprun

IV) « Non plus créer des écoles alternatives, mais des alternatives à l’école »

John Holt

V) « Notre principale menace aujourd'hui est le monopole mondial de domination scolaire sur l'esprit des hommes. »

Everett Reimer

VI) « Ce qui me paraît le plus insupportable, c'est que l'école me séparait de moi-même. »

Christian Bobin

VII) « Plus l’homme se connaît par la voie officielle, plus il s’aliène »

Raoul Vaneigem

VIII) « Je perçois l'école non pas comme une institution qu'il faut réformer et perfectionner, mais comme une prison qu'il faut détruire. »

Cornélius Castoriadis

IX) « Ce qui abrutit le peuple, ce n'est pas le défaut d'instruction mais la croyance en l'infériorité de son intelligence. »

Jacques Rancière

X) « Prisonnier de l'idéologie scolaire, l'être humain renonce à la responsabilité de sa propre croissance et, par cette abdication, l'école le conduit à une sorte de suicide intellectuel. » Ivan Illich

XI) « Les hommes qui s'en remettent à une unité de mesure définie par d'autres pour juger de leur développement personnel, ne savent bientôt plus que passer sous la toise.» Ivan Illich

Nexus

COUV NEXUS 108 WEBOn parle de nous (interview) dans le numéro 108 de Nexus de Jan/Fév 2017

Dossier « Déscolariser la société »

moinsOn a participé au dossier sur la déscolarisation du numéro 24 (août/sept 2016) du journal romand d'écologie : - Moins

L'école de la peur (texte complet)

ecoledelapeur

Attention aux méprises !

Nous ne sommes pas pour l'Instruction En Famille (IEF) sauf comme solution temporaire, celle-ci est inégalitaire et faire la part belle à une autre institution de l'ordre adulte presqu'autant problématique que l'école (si ce n'est plus !) Pourquoi toujours penser les choses en terme de systèmes fermés ?

Notre revendication se situe sur les communs et un monde ouvert : établir des écoles libres (chacun est libre d'y aller quand il veut), égalitaires (chacun peut intervenir pour enseigner), communales, citoyennes, gratuites, débarrassées de l'État, dans les espaces publics et communs, autogérées.

Bibliographie déscolarisation

Une société sans école
Ivan Illich
Mort de l'école
Everett Reimer
Le maître ignorant
Jacques Rancière
Comme des invitées de marque
Léandre Bergeron
Les apprentissages autonomes
John Holt
Pour décoloniser l'enfant
Gérard Mendel
Avertissement aux écoliers et aux lycéens
Raoul Vaneigem
Apprendre sans l'école
John Holt
Et je ne suis jamais allé à l'école
André Stern
La fin de l'éducation ? Commencements.
Jean-Pierre Lepri
Insoumission à l'école obligatoire
Catherine Baker
L'école de Jules Ferry, un mythe qui a la vie dure
Jean Foucambert
De l'éducation
Jiddu Krishnamurti
Pour l'abolition de l'enfance
Shulamith Firestone
L'école mutuelle, une pédagogie trop efficace ?
Anne Querrien
L'enfant et la raison d'Etat
Philippe Meyer
Le pédagogue n'aime pas les enfants
Henri Roorda
Les enfants d'abord
Christiane Rochefort
Les cahiers au feu
Catherine Baker
La fabrique de l'impuissance 2, l'école entre domination et émancipation
Charlotte Nordmann
La fabrique scolaire de l'histoire
Laurence de Cock et Emmanuelle Picard
L'école contre la vie
Edmond Gilliard
Libres enfants de Summerhill
A.S. Neill
Soumission à l'autorité
Stanley Milgram
Si j'avais de l'argent, beaucoup d'argent, je quitterais l'école
Une éducation sans école
Thierry Pardo
La véritable nature de l'enfant
Jan Hunt
C'est pour ton bien
Alice Miller
L'herméneutique du sujet
Michel Foucault
Ni vieux ni maîtres
Yves Le Bonniec et Claude Guillon
L'individu et les diplômes
Abel Faure
La domination adulte
Yves Bonnardel
Encore heureux qu'on va vers l'été
Christiane Rochefort
S'évader de l'enfance
John Holt
Inévitablement (après l'école)
Julie Roux

Article en avant

mamandeserie

Global larcin

Le monde est un grand larcin, un grand accaparement très diversifié, chacun son butin :

Les Élus volent le pouvoir.

Les universitaires volent l'université.

Les professeurs volent l'apprendre.

Les bibliothécaires volent les bibliothèques.

Les propriétaires volent la terre.

Les patrons volent la force de travail.

Les médecins volent la médecine.

Les médias volent l'information. ... etc. (S.R.)

Scolarisation du monde (le film)

schooling the worldAvec sous-titres Fr (bouton CC)

Outil n°1 pour lever le voile

etymosvignette

Les deux faces de la même médaille

mairieecoled

Cliquez sur l'image pour l'agrandir dans un onglet

Article du 30/08/2015

Un document exceptionnel !

millecitations

Nos liens Illustrateurs

Émissions en direct sur une radio locale

LE MONDE ALLANT VERS..., un jeudi sur deux à 19h30, sur la petite radio locale : RADIO GRÉSIVAUDAN.

Vous pouvez écouter ces émissions en rejoignant le site internet de Radio Grésivaudan ou en ouvrant votre radio sur la bonne fréquence.

Générique de l'émission :

Participez en direct en appelant le :

04 76 08 91 91

Accéder aux archives des émissions sur le site de Radio Grésivaudan.

Et si la cause des causes était l'absence d'architecture spirituelle chez chacun ? --> Ecoutez l'émission sur "La Citadelle" :

Fallait oser...

« L'enfant a droit à une éducation gratuite et obligatoire. »

Charte des droits de l'enfant de l'UNESCO

Bossuet nous disait :

« Il n'y a point de plus grand obstacle à se commander soi-même que d'avoir autorité sur les autres. »

 Professeurs, déscolarisez-vous !

« Les enfants ne sont pas seulement extrêmement doués pour apprendre; ils sont bien plus doués pour cela que nous. En tant qu'enseignant, j'ai mis beaucoup de temps à le découvrir. J'étais un enseignant ingénieux et plein de ressources, habile à élaborer des séquences de cours, des démonstrations, des outils de motivation et tout ce galimatias. Et ce n'est que très lentement et douloureusement - croyez-moi, douloureusement ! - que j'ai réalisé que c'était quand je me mettais à enseigner le moins que les enfants se mettaient à apprendre le plus. »

John Holt

Corollaire ou conclusion de cette idée de Holt : si on enseigne à l'E.N., c'est donc pour propagander, détourner, aliéner.

Sur le refus de parvenir

« Les honneurs déshonorent, le titre dégrade, la fonction abrutit. » Flaubert

*****

« Si nous voulons un monde nouveau, comment accepter de grimper, d'être reconnu par des institutions du vieux monde ? »
Marianne Enckell

Autres citations sur le refus de parvenir

Le corps enseignant ?

On parle toujours du « corps enseignant », mais jamais de son âme... C'est parce qu'il n'en a pas. Et s'il en avait une, ce serait évidemment celle, noire et vicieuse, de Jules Ferry.  S.R.

julesferryamenoireVoici le monsieur qui s'occupe de vos enfants !

descoetdroit

« L'éducation, avec son fer de lance qu'est le système de scolarité obligatoire, avec toutes ses carottes, ses bâtons, ses notes, ses diplômes et ses références, m'apparaît aujourd'hui comme la plus autoritaire et la plus dangereuse des inventions humaines. C'est la racine la plus profonde de l'état d'esclavage moderne et mondialisé dans lequel la plupart des gens ne se sentent rien d'autre que producteurs, consommateurs, spectateurs et fans, motivés de plus en plus, dans tous les aspects de leur vie, par l'appât du gain, l'envie et la peur. »

John Holt

Lien vers des centaines d'autres citations sur le sujet (mis à jour une fois par mois)

 

Vidéos

L'histoire en question

Les copains de Cause Toujours publient un « quizz - Henri Guillemin » sur le thème de l'avant guerre. Emile et les valeureux candidats, appuyés par la parole posthume de l'ami Guillemin, mettent joyeusement à mal le suffrage universel, les lois scolaires, les choix politiques des dirigeants d'alors. Rappelons-nous que les règles du jeu sont toujours les mêmes...

 

3 Illustration Tu seras soldat Ernest Lavisse blog

"Prenons soin des enfants"

Voici l'échange que nous avons eu avec Thierry Casasnovas au mois de mai 2015 sur la déscolarisation de la société dans le cadre de sa série "Prenons soin des enfants" :

 

Thierry Casasnovas a mis en ligne en août 2015 une série de vidéos réunies autour d'une idée centrale: "Prenons soin des enfants". C'est un énorme apport qui mérite d'être disséqué avec une extrême attention, tous les sujets abordés sont cruciaux et cette synthèse, ce condensé, offre une perspective toute autre de celle qu'on nous présente habituellement. Dans les guides pour jeunes parents édités de nos jours par des médias -qui soit dit en passant ont perdu toute forme d'indépendance-, on nous parle de l'accouchement en structure hospitalière, avec péridurale pour soulager les douleurs, on admet les bienfaits de l'allaitement mais on y voit aussi de la publicité pour les laits maternisés à chaque page tournée... On nous explique comment introduire une alimentation carnée chez le tout petit, puis sur la nécessité de produits laitiers pour le développement osseux. On évoque les structures de garde pour l'enfant pour nous permettre de reprendre rapidement la voie du travail, et on s'achemine tout doucement vers la scolarisation du bambin, qui dès son plus jeune âge est confié à l'institution scolaire qui prendra en charge son éducation.  Voilà la version communément admise, le dogme régnant, la religion dominante, l'idéologie de l'enfance...

Qui connait un peu le travail de Thierry Casasnovas ne sera absolument pas surpris de voir que cette série de vidéos aborde le sujet de l'enfance d'une manière totalement autre. Il décortique les différentes étapes du jeune âge en commençant par une arrivée sur terre la plus respectueuse que possible, pour s'acheminer sur les innombrables bienfaits de l'allaitement maternel, tant au niveau physiologique que relationnel, s'empare des sujets des produits laitiers, de l'alimentation, de l'éducation ou plutôt de la non-éducation et des violences éducatives, de la scolarisation ou plutôt de la déscolarisation.

Voilà la vidéo d'introduction à cette série de vidéos: 

La vidéo du dialogue entre Thierry et Jean-Pierre Lepri au sujet de la non-éducation:

 

Vous pouvez découvrir la totalité des échanges sur le  site regénère.org, rubrique "prenons soin des enfants" et prendre également connaissance des propositions émancipatrices de Thierry au sujet de l'alimentation au service du bien-être, de l'autonomie individuelle et collective.

Plutôt que les guides frelatés "comment être un bon parent" ou que les conseils de tante Mireille ou de l'Institution, je conseille à toute personne soucieuse de prendre soin de son enfant de faire une synthèse des vidéos sur le thème, pour changer de paradigme et aller vers un rapport avec les jeunes personnes beaucoup plus sain et respectueux. On y gagnera tous.

 

Schooling the world

Une vidéo très importante, qui montre l'impact de la scolarisation massive du monde depuis de nombreuses décennies. Cette vidéo salutaire fait le contrepoids avec le trop fameux "Sur le chemin de l'école", le film sorti en 2012 et qui fait l'apologie du courage des enfants qui parcourent des dizaines de kilomètres dans des conditions extrêmes pour aller "s'instruire". Ce film qu'un grand nombre d'instituteurs ont programmé comme sortie scolaire de première importance, que les parents et grand parents ont visionné, la larme à l'oeil, avec leur progéniture pour leur montrer combien ils étaient chanceux d'emprunter le bus scolaire pour aller au turbin, a fait de nombreux dommages collatéraux dans les têtes des petits et des grands, justifiant l'idéologie scolaire par le faux héroïsme d'enfants soumis à l'obligation scolaire, qui auraient très certainement trouvé des occupations beaucoup plus ludiques si on leur avait laissé le choix. La méthode est bien connue: niveler par le bas et culpabiliser: "Tu as vu, tu as de la chance, regarde les efforts qu'ils font, EUX, alors que toi tout t'est servi sur un plateau doré et tu n'en fiches pas une"... Dans la même catégorie que "Ok tu n'aimes pas la langue de boeuf, mais finis ton assitette tu sais il y a des tas d'enfants qui aimeraient profiter de ton repas"... J'en passe... Quand on dénonce une situation, plutôt que de la solutionner on montre qu'il y a pire et donc qu'on doit accepter un état de fait, aussi cruel soit-il...

 

Dans Schooling the world, l'angle pris est radicalement différent: des villages, des cultures entières s'éteignent sous l'injonction de la scolarisation des générations futures. Des savoirs ancestraux et des modes de vie tous très différents les uns des autres, parfaitement adaptés à leur cadre de vie, où l'homme, les animaux, la flore et la terre interagissent,  disparaissent peut-être pour toujours. Pourquoi, pour quoi? Pour un exode massif vers les villes, un désoeuvrement humain toujours plus grand, la destruction et la pollution des terres vivrières au profit de l'industrie et de l'économie, les liens sociaux disloqués, le vide de sens, les intérêts privés au détriment du bien commun.

Quelle que soit la culture, l'école détruit le vivre-ensembre... Il est temps d'ouvrir les yeux et de prendre soin de nous et de nos relations avec l'Autre et avec la Terre.

 

Attention petite mise en garde pour ceux qui seraient tentés de croire que le système scolaire est nocif dans de lointains ailleurs, dans certains états où la "démocratie" n'est pas encore en place et que les méthodes éducatives n'ont pas évolué: c'est faux. Notre société occidentale est arrivée au summum de la stratégie pour faire accepter comme allant de soit l'idée d'instruction obligatoire via des méthodes d'apprentissage dites "douces" et "respectueuses" des enfants: en réalité, le cadre est bâti depuis plus longtemps, la structure est exactement la même, et notre culture est totalement disloquée, nous ne savons plus ce qu'est l'autonomie. Il y a d'ailleurs un petit passage à ce sujet dans Schooling the world, où l'on parle de l'engouement massif des jeunes occidentaux pour aller voir des peuples qui ont su garder des valeurs de partage et de convivialité, nous sommes en quête de sens, et nous allons puiser loin ce qu'on a détruit ici, tout en continuant à soumettre nos enfants à l'asservissement collectif et à financer des écoles pour les enfants encore libres de l'autre bout du monde, faute d'avoir pris conscience de la dangerosité du système scolaire...

Merci à Natascha pour la découverte... Petit hic: le film est en anglais, si certains connaissent une version sous-titrée disponible librement, merci de nous le signaler pour mettre à jour le lien et le rendre accessible au plus grand nombre.

Un format court de notre entretien via « Éducation Authentique »

Jean-Pierre Lepri, l'auteur de « Fin de l'Éducation ? Commencements » et du site Éducation Authentique, propose une vidéo-résumé de notre entretien sur la Déscolarisation de janvier dernier. Cette mise en forme est sympathique et peut-être utile pour avoir un format plus court (8'20) mais on peut regretter la perte de l'équilibre initial de cet entretien.

Voici le lien vers la dernière lettre de Éducation Authentique (mars 2015) : http://www.education-authentique.org/uploads/PDF_LEA/LEA_78.pdf

NorthPark -

Nos amis de "Cause Toujours" publient cet animé:

 

 

 

2 vidéos corrosives contre l'Éducation Nationale

@ Duval MC : Merci à toi, n'hésite pas de puiser dans notre contenu pour être encore plus "assassin" dans le troisième numéro que tu prépares, et pourquoi pas pour donner une partie des solutions qu'on propose sur descolarisation.org : retrouver un espace public libre et égalitaire etc.


sensortird

Crédit Photo originale : Par Khoyobegenn