Schooling the world

Une vidéo très importante, qui montre l'impact de la scolarisation massive du monde depuis de nombreuses décennies. Cette vidéo salutaire fait le contrepoids avec le trop fameux "Sur le chemin de l'école", le film sorti en 2012 et qui fait l'apologie du courage des enfants qui parcourent des dizaines de kilomètres dans des conditions extrêmes pour aller "s'instruire". Ce film qu'un grand nombre d'instituteurs ont programmé comme sortie scolaire de première importance, que les parents et grand parents ont visionné, la larme à l'oeil, avec leur progéniture pour leur montrer combien ils étaient chanceux d'emprunter le bus scolaire pour aller au turbin, a fait de nombreux dommages collatéraux dans les têtes des petits et des grands, justifiant l'idéologie scolaire par le faux héroïsme d'enfants soumis à l'obligation scolaire, qui auraient très certainement trouvé des occupations beaucoup plus ludiques si on leur avait laissé le choix. La méthode est bien connue: niveler par le bas et culpabiliser: "Tu as vu, tu as de la chance, regarde les efforts qu'ils font, EUX, alors que toi tout t'est servi sur un plateau doré et tu n'en fiches pas une"... Dans la même catégorie que "Ok tu n'aimes pas la langue de boeuf, mais finis ton assitette tu sais il y a des tas d'enfants qui aimeraient profiter de ton repas"... J'en passe... Quand on dénonce une situation, plutôt que de la solutionner on montre qu'il y a pire et donc qu'on doit accepter un état de fait, aussi cruel soit-il...

 

Dans Schooling the world, l'angle pris est radicalement différent: des villages, des cultures entières s'éteignent sous l'injonction de la scolarisation des générations futures. Des savoirs ancestraux et des modes de vie tous très différents les uns des autres, parfaitement adaptés à leur cadre de vie, où l'homme, les animaux, la flore et la terre interagissent,  disparaissent peut-être pour toujours. Pourquoi, pour quoi? Pour un exode massif vers les villes, un désoeuvrement humain toujours plus grand, la destruction et la pollution des terres vivrières au profit de l'industrie et de l'économie, les liens sociaux disloqués, le vide de sens, les intérêts privés au détriment du bien commun.

Quelle que soit la culture, l'école détruit le vivre-ensembre... Il est temps d'ouvrir les yeux et de prendre soin de nous et de nos relations avec l'Autre et avec la Terre.

 

Attention petite mise en garde pour ceux qui seraient tentés de croire que le système scolaire est nocif dans de lointains ailleurs, dans certains états où la "démocratie" n'est pas encore en place et que les méthodes éducatives n'ont pas évolué: c'est faux. Notre société occidentale est arrivée au summum de la stratégie pour faire accepter comme allant de soit l'idée d'instruction obligatoire via des méthodes d'apprentissage dites "douces" et "respectueuses" des enfants: en réalité, le cadre est bâti depuis plus longtemps, la structure est exactement la même, et notre culture est totalement disloquée, nous ne savons plus ce qu'est l'autonomie. Il y a d'ailleurs un petit passage à ce sujet dans Schooling the world, où l'on parle de l'engouement massif des jeunes occidentaux pour aller voir des peuples qui ont su garder des valeurs de partage et de convivialité, nous sommes en quête de sens, et nous allons puiser loin ce qu'on a détruit ici, tout en continuant à soumettre nos enfants à l'asservissement collectif et à financer des écoles pour les enfants encore libres de l'autre bout du monde, faute d'avoir pris conscience de la dangerosité du système scolaire...

Merci à Natascha pour la découverte... Petit hic: le film est en anglais, si certains connaissent une version sous-titrée disponible librement, merci de nous le signaler pour mettre à jour le lien et le rendre accessible au plus grand nombre.